10 choses que vous ne savez pas sur le préservatif !

Temps de lecture : 6 min

Ou peut-être que vous savez, c’est possible. Mais c’est toujours bien de le rappeler non? La répétition est pédagogique. Donc aujourd’hui, on va parler de sexe ! Miam. Mais de sexe responsable. Retour sur quelques choses à ne pas oublier sur le préservatif.

+ Il est masculin et féminin

Oui oui, on parle tout le temps de parité alors pourquoi pas ici ? Alors pour les fois où monsieur est fatigué de s’encombrer de ce bout de caoutchouc, madame peut toujours prendre le relais. De plus, le femidom comme on l’appelle, présente de nombreux avantages notamment il procure de meilleures sensations que son homologue masculin (de rien messieurs ;-). Merci). Il peut aussi être placé plusieurs heures avant le rapport sexuel donc fini le coup du « Attends, je mets un préservatif » ; en plein milieu de l’action, nous on n’aime pas ça.
PS : Petit placement de produit (hihi), le femidom est disponible dans les pharmacies et les centres de planning familial.

+ Il existe depuis des milliers d’années

Alors le nombre exact d’années, on va pas dire de bêtises ici, même les scientifiques ne s’entendent pas sur le sujet. Mais on peut vous dire que déjà les soldats égyptiens (6000ans av JC) utilisaient (auraient utilisé) des étuis anti-contraceptifs. Plus loin, il aurait été retrouvé des dessins dans des grottes, datant de la préhistoire, de dispositifs ressemblant étrangement à des contraceptifs. Après, l’évolution au cours des siècles du condom (John Hamilton, 1706) est longue et très compliquée (mettez en commentaires si vous voulez un article sur le sujet). Mais globalement, le préservatif (masculin) comme on le connaît, en latex, date de 1880 et a mis (beaucoup) de temps à être vulgarisé (il a même été interdit de vente et de pub à une époque).
Le femidom lui, date de seulement 1998.

+ Il ne protège pas de toutes les MST

 

OMG ? Sérieux ? Bah oui, donc si vous êtes infidèles, on le saura même si vous utilisez le préservatif. MDR, c’était pour la blague ça. Plus sérieusement, le préservatif constitue une protection des muqueuses sexuelles uniquement. Il ne protège donc pas des maladies vénériennes qui se transmettent par contact cutané (Papilloma virus, gâle, mycose), ou par la salive (hépatites B et C). Ou encore par contact entre deux muqueuses quelles qu’elles soient et là on fait surtout référence au sexe oral (syphilis, gonorrhée, herpès). En gros, quand on utilise le préservatif, on se contente de faire crack-crack et on s’en va, dommage hein.. ? D’où le partenariat unique ;-).

+ C’est le moyen le plus utile pour prévenir des grossesses non désirées…

Le préservatif fait partie des méthodes contraceptives connues les plus efficaces, derrière l’abstinence (pour ceux qui peuvent !) et les dispositifs intra-utérins. Son efficacité tourne autour de 98% s’il est utilisé convenablement.

+ …Même s’il n’est pas totalement efficace

Donc, je ramène une phrase du haut : « Son efficacité tourne autour de 98% s’il est utilisé convenablement. ». Et peut même descendre à 90% en fonction de l’utilisateur et de son utilisation. En effet, si le préservatif-masculin en l’occurrence- est mal placé, placé trop tard ou trop tôt, retiré trop tard, son effet contraceptif est considérablement mis à mal. Donc mesdames et messieurs, lisez correctement la notice et entraînez-vous. Il n’y a pas de honte à cela ! Et puis,on est au Bénin, être (trop) jeunes parents ou mère célibataire, c’est bien plus embarassant que de faire une simple recherche sur le net (Encore que, il faudrait y avoir accès, au net… #Beninshutdown#Dommage)

+ Le préservatif a une date de péremption

Vous êtes tous les deux dans la chambre, vos deux corps en feu, brûlant d’excitation. Elle est allongée, ses formes généreuses sous tes yeux attisant la braise de ton corps tendu de partout. Mais pour un coup d’un soir, ce ne serait pas l’idéal de le faire sans préservatif non… ? Je dois bien en avoir un qui traîne dans les tiroirs, ça fera l’affaire ! Eh bien non, je vous le déconseille vivement. Faites attention et regardez à l’arrière de la boîte ou du sachet du préservatif. IL y a une date de péremption au-delà de laquelle les préservatifs ne sont plus qu’une vulgaire bande de latex qui ne protègent ni des grossesses, ni des MST.

+ Il est inutile d’en utiliser deux à la fois

 

Pour augmenter l’efficacité, c’est ça non ? Ben non, ça ne fonctionne pas comme ça. Un seul préservatif se suffit à lui-même pour un (seul !) rapport sexuel. Le doubler, au contraire, multiplie les risques de frottement et d’usure des préservatifs. Si vous voulez une double protection, il est plus efficace de que votre partenaire soit sous contraceptifs oraux ou injectables.

+ Il faut utiliser le préservatif tout le temps !

 

Oui, chaque et toutes les fois comme on le voyait à toutes les pubs sur Lc2 (clin d’œil aux vrais anciens). Pour le coup d’un soir, pour le plan-cul, pour le coup avec la prostituée, le coup une fois en passant, avec le/la titulaire avec qui tu n’es pas prêt à avoir des enfants, avec le/la titulaire dont tu n’as pas encore vu tous les résultats sérologiques, même pour les petites gâteries orales ou tout simplement si tu es quelqu’un de responsable. Bref vraiment tout le temps. A moins que tu sois prêt à être papa/maman ou prêt à devenir une éponge à MST.

+ Il est en vente partout !

Dans toutes les pharmacies et les centres de santé. Dans certains endroits on vous les donne même. Et personne ne vous jugera jamais d’en acheter ! C’est votre droit et c’est la preuve que vous êtes quelqu’un de responsable. Arrêtons de jouer les hypocrites et assumons.

+ Et c’est aussi un problème de fille

Le préservatif n’est pas qu’un problème de garçons. Les filles, vous pouvez pousser vos partenaires à utiliser le préservatif et d’ailleurs, vous devriez. Parce-que quand vous vous retrouverez enceinte, vous serez seule avec le gros ventre et peut-être seule avec votre enfant. C’est votre droit et même votre devoir d’exiger le préservatif avant tout rapport sexuel. Et si vous savez y faire, le port du préservatif pendant l’acte peut même devenir un jeu érotique très intéressant…

Le préservatif, grande invention du 20e siècle mais qui tire ses origines de bien plus loin est ce petit étui en latex que votre médecin vous conseille lors des rapports sexuels. L’objectif est de protéger des grossesses non désirées et surtout des maladies sexuellement transmissibles en particulier le VIH. Et le préservatif, masculin comme féminin, est le seul moyen contraceptif qui permet de remplir ces deux rôles. Alors petit conseil, apprenons à l’utiliser et surtout à nous y habituer. dites nous en commentaire

3 commentaires sur “10 choses que vous ne savez pas sur le préservatif !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *