Coronavirus: Où est le problème de l’Afrique?

Temps de lecture : 8 min

Apparemment, c’est le sujet sur lequel il faut ABSOLUMENT surfer dernièrement alors on va juste se plier à la règle (c’est l’équipe d’édition qui m’oblige en fait…Lol). En réalité,l’objectif est surtout de mettre la lumière sur cette fameuse maladie, décanter le vrai du faux et enfin savoir si les noirs sont vraiment immunisés! (Personnellement, cette seule question fait que je ne dors plus…:-()

 + Covid-19: une nouvelle inconnue dans l’équation

Communément appelée Coronavirus, Covid-19 ou Corona pour les intimes, la maladie à Covid-19 (appellation nosologique consacrée par l’OMS) est une maladie infectieuse virale à tropisme principalement respiratoire causée par un virus de la famille des Coronavirus: le Covid-19. Donc en fait, les “Coronavirus” existent depuis des années déjà mais leur caractère infectieux ne s’était jamais manifesté chez l’Homme avant le nouveau Covid-19.

+ Un phénomène mondial: le stade de pandémie

phénomène mondiale de la pandémie
Carte illustrative de la Pandémie

Non, la maladie ne “vient” pas de la Chine. Mais oui, avant que les scientifiques chinois ne déclarent les premiers cas de cette maladie sur leur territoire, le virus de la maladie à Covid-19 était inconnu. Alors il serait un peu injuste de qualifier ce virus de “virus chinois”. Déjà parce-que tous les pays se le sont assez bien approprié (Haha, mauvaise blague). Mais aussi parce-qu’il aurait bien pu être découvert n’importe où d’autre (sauf au Bénin, on n’en a pas les moyens).

Après j’avoue que je fais partie des quelques paranoïaques qui avaient, au début, évoqué la théorie de l’arme biologique montée de toutes pièces. (Vous en pensez quoi vous?)

+ Juste une simple grippe?

Oui, tout à fait. Ou à peu près. Mais attention, tout médecin que je suis, je sais à quel point une grippe peut être létale donc ne vous y méprenez pas! En effet, les signes peuvent ressembler à ceux d’une autre “banale” infection virale. Comme tous les virus entre eux d’ailleurs…Même le VIH peut commencer comme ça mais il est très grave n’est-ce pas?

On part ainsi de la petite fièvre (déjà 37,3 selon l’OMS), de la toux sèche ou de l’éternuement à la sensation de fatigue, les douleurs, les maux de gorge, la diarrhée, les difficultés à respirer. Bref, une MULTITUDE de signes. Sans compter l’existence des formes graves (détresse respiratoire sévère) qui nécessitent au pire, une assistance respiratoire plus ou moins sophistiquée (On ne parle pas du “simple” oxygène) et qui sont de survenue totalement imprévisible.

+ Une transmission facile et une haute contagiosité

 On n’attrape pas le Coronavirus; il se transmet d’homme à homme. Pour les petits malins qui vont demander, on ne sait pas encore comment le premier homme contaminé l’a eu (et on ne saura probablement jamais). Cette transmission se fait par le biais des gouttelettes respiratoires c’est-à-dire toux, éternuements, postillons, morve. Le virus n’est pas “dans l’air”. Ou plutôt pour l’instant on ne lui connaît pas de capacité à rester en suspension dans l’air (QP1C: Quelle bactérie a cette capacité?). Ces gouttelettes, une fois inhalées ou avalées, ont un potentiel contaminant pour le nouvel hôte (d’où la distance d’un mètre.!).
Le virus peut également résister sur les surfaces de plusieurs heures à plusieurs jours en fonction du type de surface. Ainsi, si vous touchez une surface infectée et portez cette main à votre bouche (ronger les ongles, faire du charme à une fille, compter beaucoup d’argent. Hihi) ou votre nez/yeux, vous courez un risque de contamination. D’où la campagne de lavage et désinfection des mains!

+ Pourquoi tant de panique?

Pour plusieurs raisons. Déjà parce-que c’est une nouvelle maladie, qu’on ne connaissait pas. Donc qu’on ne sait pas appréhender, ni soigner, ni prévoir. Surtout soigner.

De plus, la période d’incubation n’est pas négligeable. La maladie a de cinq à Quatorze jours pour se manifester alors que le malade est sûrement déjà en train de répandre le mal. En y ajoutant qu’on peut être effectivement malade et ne jamais présenter de signes. MAIS CONTAMINER QUAND MEME! (le cas des enfants++)

Ensuite parce-qu’on ne peut pas prévoir les formes graves. Et même si on sait déjà que les personnes âgées, diabétiques, hypertendues immunodéprimées (VIH+, cancer, enfants de moins de 5ans,les malnutris etc) sont les plus à risque, les pays africains ont d’autant plus à craindre que ce sont des tares très répandues dans leur population.
-Combien parmi nous n’avons pas un parent diabétique ou hypertendu?
-L’Afrique porte la majorité des cas des séropositivité au VIH
-Les taux de famine en Afrique sont plus élevés que dans le reste du monde

Enfin, le problème crucial est le système de santé. Dans les contextes épidémiques, les systèmes de santé sont mis à rude épreuve en ce sens que leur capacité d’accueil peut être très vite dépassée. Pire, dans le cas de la maladie à Covid-19, on parle de capacité d’accueil en pensant à des lits équipés pour la réanimation (oxygène, respirateurs et tout).Et on n’arrive déjà pas à vaincre le paludisme, c’est dire! #Covid19 Cliquez pour tweeter

Tous ces points mis ensemble, on comprend que, non seulement on a le plus de risques de développer des formes graves mais aussi le moins de moyens de les soigner. Conduisant au risque de létalité le plus élevé. Donc même s’il n’y avait que quelques cas, on aurait du mal à les traiter efficacement tous en même temps.

+ Une atmosphère de fin du monde: faut-il se préparer au pire?

Mdr, pas tout à fait. La situation n’est pas sans issue. D’ailleurs, de par le monde, les scientifiques ne cessent de travailler à trouver un remède le plus tôt possible. Certaines hypothèses se dessinent déjà (la fameuse Chloroquine) mais NE RESTENT QUE DES HYPOTHESES. Et en plus, 80% environ (OMS) des malades guérissent sans avoir besoin de traitement. Il faut juste avoir un système immunitaire VRAIMENT RESISTANT et malheureusement c’est plutôt aléatoire.
Si comme moi, tu as trop de péchés sur la conscience pour que ce soit déjà la fin du monde, évitons ensemble l’apocalypse en respectant les mesures de prévention. Quelles sont-elles?

+ Se protéger: seule solution efficace

Merci à Asma Santé pour cette belle image récapitulative!

On les a vues, revues et encore vues sur les réseaux et à la télé: ça ne change pas. Vous pouvez d’ailleurs retrouver toutes ces informations sur le site de l’OMS https://www.who.int/fr/

“Vous pouvez réduire le risque d’être infecté ou de propager la COVID-19 en prenant quelques précautions simples :

Se laver fréquemment et soigneusement les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

Maintenir une distance d’au moins un mètre avec les autres personnes qui toussent ou qui éternuent.

Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.

Veillez à respecter les règles d’hygiène respiratoire et à ce que les personnes autour de vous en fassent autant. En cas de toux ou d’éternuement, il faut se couvrir la bouche et le nez avec le pli du coude, ou avec un mouchoir et jeter le mouchoir immédiatement après.

Si vous ne vous sentez pas bien, restez chez vous. En cas de fièvre, de toux et de dyspnée, consultez un médecin après l’avoir appelé. Suivez les instructions des autorités sanitaires locales.

Informez-vous constamment pour savoir quelles sont les villes ou les zones où la COVID-19 se propage à grande échelle. Si possible, évitez de voyager, en particulier si vous êtes âgé ou diabétique ou si vous avez une maladie cardiaque ou pulmonaire.”

+ Qu’en est-il de l’immunité des Noirs?

covid-19 atteint aussi les noirs

 Personne n’est immunisé. Tout le monde peut être contaminé. Cependant, tout le monde peut ne pas manifester des signes, encore moins des signes graves. On se plaît souvent à dire que les Africains sont trop résistants et je vous jure que j'ai envie d'y croire .Car si on ne l'est pas, ça va pas être drôle. #Covid19 Cliquez pour tweeter C’est vrai qu’on ne déclare pas autant de cas pour l’instant dans les pays africains que dans les autres, mais combien de personnes vont d’abord à l’hôpital? Et combien d’hôpitaux feront le diagnostic? Est-ce que nos systèmes de santé ont les moyens de dépister tous les malades? Ou peut-être sommes-nous vraiment plus solides, mais restons prudents.

PS: Dans le cas d’espèce, il ne faut pas se rendre à l’hôpital. Il faut plutôt appeler les numéros verts prévus à cet effet disponibles sur https://www.gouv.bj//

 

Voilà, voilà. Je vous ai dit tout ce qu’il y avait à dire sur le nouveau Coronavirus découvert en Chine. Il se transmet par les gouttelettes respiratoires. Les signes sont SIMILAIRES à une grippe mais sont un peu plus graves. Il vaut mieux le prévenir que de le guérir (surtout qu’on ne sait pas comment le guérir pour l’instant) en respectant les mesures d’hygiène. Et les noirs ne sont pas incontaminables.(Cas du Bénin). Je suis désolée de décevoir certains mais c’est le cas. Les bonnes nouvelles ce sera pour une autre fois (si vous ne nous attirez pas vers l’apocalypse à force de ne pas #RestezChezVous). En attendant, restez câblés BeBlog!

4 commentaires sur “Coronavirus: Où est le problème de l’Afrique?”

  1. Bravo ! Bien écrit. Juste attirer votre attention sur l’écriture de “noir”.Dans ce contexte, écrivez Noir et non noir. Les Noirs… Un enfant noir… Merci

  2. Chic. ✨ Merci beaucoup pour les infos. Et comme quelqu’un l’a dit, nous sommes noirs, mais nous sommes des Noirs. 😅😂 L’article était super intéressant, à la fois drôle et informateur. Thanks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *