Effet placebo: la “guérison” par la pensée

Temps de lecture : 8 min

Nous avons tous probablement expérimenté une vieille recette de grand-mère. Par exemple contre un mal dont on souffrait. Cette recette nous semblait scientifiquement absurde mais nous avait soulagé. Indépendamment de nos réalités spirituelle et socio-culturelle indeniables, certains remèdes traditionnels peuvent s’expliquer scientifiquement. Notamment par un phénomene connu : ” l’effet placebo”.

L’effet placebo est un effet subjectif, mais réel. Il est produit sur une personne par un traitement n’ayant pas d’efficacité démontrée.

L’effet placebo est-il si palpable? Dans quelles conditions s’exprime-t-il? Et comment l’expliquer? Découvrons ensemble l’effet placebo ou la magie de la pensée.

+ D’abord un placebo c’est quoi ?

Un placebo (du latin placebō : « je plairai », de placeō : « je plais ») est un procédé thérapeutique (médicamenteux,physique, chirurgicale etc). Il est sans efficacité propre ou spécifique. Il agit sur le malade par des mécanismes psychologiques et physiologiques. A noter aussi que même les médicaments efficaces sont doués d’effet placebo. Ceci notamment lorsque les conditions scientifiques requises pour leur efficacité ne sont pas encore remplies. En effet, quand vous êtes affligés d’un terrible mal de crâne, vous avalez deux comprimés d’aspirine. Si vous vous sentez déjà mieux au bout de dix minutes, ce n’est pas parce que l’aspirine fait déjà son effet (elle est encore dans votre estomac). Mais c’est grâce à l’effet placebo.

     – Des médicaments oui mais pas que….

L’effet placebo n’est pas seulement véhiculé par les médicaments. Un parent pose un baiser sur le bobo d’un enfant il cesse de pleurer. Ce n’est pas la magie du baiser qui l’a soulagé. C’est son effet placebo.

un patient entre chez le médecin avec des symptômes inquiétants et en ressort en souffrant moins. Ceci après que le médecin lui a expliqué que ses symptômes sont bénins. C’est encore grâce à l’effet placebo. Michael Balint, psychiatre anglais qui a beaucoup écrit sur la relation médecin-patient, expliquait d’ailleurs que : Le premier médicament du médecin, c’est le médecin lui-même Cliquez pour tweeter . En effet le respect mutuel que s’accordent soignant et patient se concrétise par un fort effet placebo.

     – Différents types de placebo…

On peut faire la différence entre deux types de placebos

Placebo pur : il s’agit d’un traitement qui est dénué de toute substance ou effet actif. Par exemple, des comprimés d’amidon, de sucre, de lactose ; des injections de sérum physiologique.

Placebo impurIl s’agit d’un traitement qui a des principes actifs démontrés mais qui est inefficace dans le cadre de la pathologie pour laquelle il a été administré. Par exemple quand vous vous sentez mieux après avoir pris du métronidazole pour vos règles douloureuses ce qui est à éviter désormais car le métronidazole n’est pas un antidouleur Cliquez pour tweeter

      –  Un effet qui peut être négatif aussi

Cependant l’effet lié à la prise d’une substance inerte n’est pas toujours bénéfique. Il peut être dommageable pour l’individu : c’est l’effet nocebo (du latin : « je nuirai »).

Cet effet nocebo peut prendre la forme des effets indésirables d’un vrai médicament. Par exemple parfois, lors qu’on prend un médicament, il nous arrive de recréer inconsciemment des effets indésirables. Ceux dont on a entendu parler auprès des amis, dans les médias, ou simplement lus sur la notice.

+ Mais d’où vient l’effet placebo?

Le premier test placebo documenté remonte aux études du scientifique naturaliste, plus tard président des États-Unis, Benjamin Franklin. A son époque, il y avait une méthode populaire pour soigner. Cette méthode était propagée par le docteur allemand Franz Anton Mesmer et nommée d’après lui le “mesmérisme”. Franklin réfuta sa méthode sous la direction d’un comité rassemblé par le Roi de France. En effet il réussit à renverser l’opinion selon laquelle le corps contenait un fluide qu’on pouvait influencer de l’extérieur.Ce qui était le fondement de la “mesmérisation”. Il montra que la réussite du traitement dépendait exclusivement de la croyance que le mesmériste était présent.

     + L’effet placebo marche sur tout le monde ?

OUI, Même si des différences entre individus sont observées. En effet aucun profil type de patient répondeur au placebo n’a été clairement mis en évidence . Donc aucun des critères intellectuels, culturels, ethniques, psychopathologiques ne semble a la base de l’effet. Aussi Les pathologies qui ont une part émotionnelle et psychosomatique plus grandes redondent mieux au placebo. On peut citer la dépression, la douleur chronique, asthme, troubles digestifs, etc.

Enfin l’effet placebo existe également chez l’enfant et même le nourrisson. Il semble même avoir un rôle plus important chez l’enfant que chez l’adulte .

+ Mais comment ca fonctionne concretement ?

L’effet placebo découle de la confiance de l’utilisateur dans le médicament qu’il absorbe, ou le traitement qu’il reçoit. Mais ce n’est en réalité pas un effet magique. En effet Il déclenche, à l’intérieur du cerveau, la sécrétion de substances appelées endorphines. Ces endorphines soulagent la douleur et divers autres symptômes. Autrement dit, l’effet placebo est la conséquence biochimique d’une suggestion symbolique. Cliquez pour tweeter

+ Mais concretement est ce que c’est efficace?

L’effet placebo n’est pas négligeable. En effet son efficacité est prouvée. La moyenne de patients ressentant un effet quelconque est de 15 à 30 % selon les études. Selon Jean-Marie Besson, directeur de l’unité de neurobiologie de la douleur de l’INSERM, l'effet placebo représente en moyenne 30 % des réactions observées dans les études sur la douleur, et parfois plus de 50 %  Cliquez pour tweeter. Il pourrait atteindre 60-70 % dans les migraines ou les dépressions.

L’état de certains patients souffrant d’affections réputées « incurables » se trouve parfois objectivement amélioré.

      – Une efficacité bien vérifiable….

Le placebo agit sur des signes subjectifs (douleur, anxiété, dépression, etc.). Cependant il agit également sur des signes mesurables cliniquement (fréquence cardiaque, pression arterielle) et biologique (ionogramme sanguin, cortisolémie, numération leucocytaire). Selon Alain Autret, neuro-psychiatre, il a été indiscutablement démontré que le placebo améliore plusieurs signes. Il s’agit entre autres des douleurs, les nausée, les phobies.

,     – Mais une plus courte durée

L’effet placebo est de courte durée. Lorsqu’on administre un placebo aux personnes les mieux disposées, ses effets bénéfiques durent deux ou trois jours, au plus. Ensuite, les symptômes réapparaissent. Mais cette courte durée d’action convient à la plupart des maladies. Notamment celles qui sont bénignes,ne durent que quelques jours et guérissent spontanément. A titre d’ exemple, les rhinopharyngites, l’angine , les douleurs musculaires, la gueule de bois, etc. Aussi chose curieuse l’effet placebo peut fonctionner même quand le patient est informé qu’il prend un placebo. Néanmoins des effets plus importants sont observés quand les patients ne sont pas informés de l’utilisation d’un placebo.

+ Quelques utilisations de l’effet placebo pour finir

      – Homéopathie et les médecines parallèles

Homeopathie illustration

Toutes les études cliniques en double aveugle ont montré que l’effet que obtenu de l’homéopathie n’était pas meilleur que le placebo. Le consensus scientifique donc est que la plupart des médecines parallèles (phytothérapie ,acupuncture ), doivent leur réussite à l’effet placebo.

– Médecine placebo

La prescription d’un Placebo pur par un médecin permet de « soigner » des situations bénignes. Notamment des pathologies qui devraient pas durer et guérir spontanément normalement (grippe , angine ).
En effet Avec cette prescription le patient est rassuré et confiant: Cette confiance accélèrera sa guérison!

– Chirurgie placebo

Cette chirurgie consiste à simuler une véritable intervention. On laisse une cicatrice visible qui apporte la preuve au patient qu’il a bien été opéré. Cependant, son anatomie interne n’a pas été modifiée. L’expérience menée dans un hôpital du Colorado fût concluante. Un simulacre d’intervention chirurgicale parvient à améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de Parkinson. La seule condition est qu’elles soient convaincues de l’authenticité de l’acte…

     – Recherche medicale

Enfin, on utilise fréquemment les placebos dans le cadre de la recherche médicale, pour homologuer un médicament « actif ». Particulièrement on réalise des essais thérapeutiques comparatifs en confrontant l’efficacité du médicament « test » à celle d’un Placebo.

En somme vous savez tout de l’effet placebo ou presque. Que pensez vous de cette puissance de votre esprit ? Avez-vous des expériences à partager ou des questions ?

Sources
          1. L’effet placebo .les travaux de F. Benedetti, implications pour la relation patient-acteur de santé ; David Goslin 2017
          1. Les Sceptiques du Québec. « Effet placebo • Dictionnaire Sceptique» [archive], sur sceptiques.qc.ca
          1. [PDF] Mémoire universitaire[archive] consacré au placebo dans les essais cliniques .
          1. L’effet placebo. Un voyage à la frontière du corps et de l’esprit.Ivan O. Godfroid, Charleroi, Socrate Éditions Promarex, 2003.
          1. Finniss DG, Kaptchuk TJ, Miller F, Benedetti F. « Biological, clinical, and ethical advances of placebo effects »Olivier Blond.« Les miracles de l’effet placebo défient la science» [archive]
        1. Conan Milner, « L’effet placebo conscient» [archive],

17 commentaires sur “Effet placebo: la “guérison” par la pensée”

  1. Un très bel article, qui ma foi m’édifie davantage sur un effet dont j’ai entendu parlé mais que j’ai jamais pu apprehender aussi clairement.
    Il m’arrive très souvent avec une prise de paracétamol pour une migraine, de sentir illico que le mal a disparu…l’effet placebo, je viens d’en comprendre davantage.

    1. Cool merci pour ton retour et le commentaire . ..content d’avoir pu t’aider à apprendre quelque chose …ensemble tres prochainement pour de meilleurs articles encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *