Le zinli dans le jazz : Innovation de la 4e edition du jazz days

Temps de lecture : 6 min

 

    La culture africaine présente une importante variété d’arts dont la musique, qui à elle seule occupe une place très capitale. Elle est une forme de communication, une expression de sentiments et un dégagement de messages importants. “Le jazz Day” est un festival annuel qui est à sa 4e édition et est célébré pour faire parler la musique traditionnelle Béninoise dans du jazz. C’est dans cette optique qu’est né  le concept ” Le zinli dans le jazz”, cette année, et a fait l’objet d’une grande manifestation dans les locaux d’Africa Sound City situé dans la Von en face de la pharmacie KINDONOU.

+ Au programme

 

 

 

Selon un chronogramme bien défini, une conférence de 2h a été donnée pour expliquer un peu le concept du zinli dans le jazz par l’initiateur de l’évènement, le célèbre artiste, compositeur JAH BABA.

Dans l’après-midi, un master class a été fait pour apprendre et expliquer au public présent en quoi consiste ce nouveau concept musical, sous la présence majestueuse de quelques artistes.

La soirée, quant à elle, est marquée par un géant concert live dans la rue de Africa Sound city pour faire parler le Benin à travers le zinli jazzi. Un concert de restitution avec beaucoup de joie, de chaleur et d’artistes tels que Jah baba lui-même ;  Femi El cutino ; Matial piano ; Frado solo, Yvan bass, Mika Talking drums, Wens saxo, Jimo sax, corneille voix, Angelo bacterie et Jean ADAGBENON pour ne citer que ceux-là.

+ Origine

L’origine de cet évènement est la compréhension globale du fait que le zinli lui-même est du jazz par sa complexité et ses valeurs toujours incomprises et inaccessibles à tous.

+ L’objectif de l’évènement

Cet évènement qui est à sa 4e édition a à cœur beaucoup d’objectifs dont le premier est de porter haut une version améliorée de la musique traditionnelle béninoise avec du jazz.

Le second objectif auquel accoure ce festival est de faire sortir la jeunesse de son milieu de confort, et de lui inculquer des valeurs propres à elle à travers “le zinli dans le jazz”. Aussi  ce concept a-t-il pour but de permettre une autre forme de jazz plus libre.

Le zinli dans le jazz est pour conscientiser la jeunesse sur cette valeur musicale traditionnelle abandonnée au détriment de celle des musiques classiques et autres…

+ Le Zinli.

Le zinli est un rythme traditionnel du Dahomey et incarne la région d’Abomey en particulier. C’est un rythme vu par plusieurs comme complexe, parce qu’elle est une musique qui a un temps et qui se renouvèle à chaque fois. Il fait partie de l’un des rythmes complexes et moins cernés du Bénin. Le Zinli possède ses rythmes, ses mélodies, ses danses et ses instruments.

 C’est un rythme qui se renouvelle et se joue avec des percussions, d’un tambour principal appelé ” kpézi”, d’autres tambours secondaires et du “Zin” modifié et spécial au Zinli. Avec une percussion qui fait question réponse avec le Zin qui donne la base et, le reste, la mélodie.  Selon JAH BABA.

Le Zinli est un rythme de prestige. Il se joue avec une notion précise de rythme et d’harmonie. On peut le jouer dans tous les sens et avec le rythme voulu. «C’est le rythme le plus extraordinaire qui soit au monde» Cliquez pour tweeter

+ Qu’est-ce-que le jazz ?

 Le jazz est une musique généralement connue par tous comme  une musique complexe et compliquée.  Musique originaire de l’Amérique du Sud et créée à la fin du XIXe siècle et du XX siècle, elle était conçue par les esclaves pour exprimer leurs révoltes  et leurs états de détresse face au colonisateur. Ces esclaves dans l’idée de montrer au colonisateur leur particularité et leur intelligence ont fait du jazz ce que nous voyons aujourd’hui. Au regard de cette population sud-américaine et des conditions climatiques de cette région typiquement africaine, on en déduit que le jazz est de l’Afrique.

C’est une musique qui a pris de l’excellence, réclame une entière perfection et nécessite un travail perpétuel de la part de ses acteurs. Le jazz fait la synthèse de plusieurs genres musicaux tels que le ragtime, le blues, le gospel, les musiques classiques et la musique traditionnelle africaine qui est elle-même du jazz.  JAH BABA nous confiait toujours que :

Vouloir connaitre le jazz, c’est tendre vers la perfection Cliquez pour tweeter

+ L’ensemble zinli et jazz

 C’est une idée conçue pour faire sortir le caractère caché de la musique traditionnelle béninoise riche et lui donner une certaine valorisation internationale du point de vue artistique. C’est vraiment du lourd; car cet assemblage  donne assez de réflexion et du travail pour celui qui veut l’exercer. De plus, notons que cette musique fait revivre la culture du zinli sous une forme moderne avec toute la valeur possible. Avec les différents instruments modernes, c’est tout simplement magnifique à écouter, les tambours et les percussions dans un style purement nouveau et vrombissant.

+ Au-delà

Notons que c’est un évènement grandiose qui mérite tout son approbation; car, elle exalte la musique traditionnelle africaine, elle réveille, elle amène la jeunesse à prendre conscience de la valeur de leur culture. Nous avons une culture riche, mais qui nécessite d’être travaillée pour l’élever encore très haut. C’est une occasion aussi de féliciter Jah BABA et son équipe pour le travail abattu dans la réalisation d’un tel festival. C’est un festival sans subvention mais qui essaye toujours de tenir le cou, pour la conservation et la valorisation de nos cultures Africaines.

+ Quelques impressions recueillies sur les lieux

 

Nicaise AKON, un jeune musicien venu sur les lieux.

Cet évènement m'a permis de réflechir autrement par rapport au jazz. Cliquez pour tweeter

Au départ, je percevais le jazz comme une partie de la musique bizarre et qui ne respecte aucune norme.. Cet évènement m’a permis de réflechir autrement par rapport au jazz. Je le prends mieux car j’ai compris que je peux désormais m’exercer au jazz en jouant dans du jazz tous nos rythmes traditionnels locaux. Je pense que j’ai eu un coup de foudre sur cette musique  et que je vais me réorienter dans son sens …. Merci

Corneille SOGBOSSI,  musicien et artiste compositeur sous le nom de “Corneille voi”.

La musique pour moi, c'est la vie, elle redonne un sens à tous et épanouit plusieurs Cliquez pour tweeter

   Le zinli dans le jazz est l’un des événements énormes au festival du jazz à Africa sound city. La musique pour moi, c’est la vie, elle redonne un sens à tous et épanouit plusieurs.  Je remercie par ce canal Jah Baba pour tout ce qu’il fait pour la musique malgré le manque de soutien.  C’est un évènement louable car, il permet la rencontre de plusieurs musiciens et permet également les échanges de connaissances entre les jeunes et les plus anciens dans la musique.. Nous avons beaucoup à vendre dans la musique et ce premier pas est déjà un grand.  Je tire chapeau.. Merci

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *