REMAO : Quelques anciennes éditions

Temps de lecture : 3 min

Aujourd’hui grande plate-forme de réunion des étudiants en Sciences de la Santé de ses pays membres, le REMAO ,entendez Réseau des Étudiants en Médecine de l’Afrique de l’ouest ou West Africans Médical Stridents Web(WAMS. WEB) à été institué, à Ouagadougou, dans la Haute Volta de Thomas Sankara en 1997.

+ Un Role de plus en plus important 

De ses huit membres permanents à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’ivoire, la Guinée Conakry, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo ,il répond à un cocktail de médecins, d’Odontostomatologie, de pharmaciens, d’Analystes Biomédicales, d’Auxilliaires médicaux, de Sages femmes, de Scientifiques Épidémiologistes,… et part sur la base de promouvoir l’intégration sous-regionale, africaine et internationale ; de créer un cadre d’échanges académique, culurel et sportif, puis de promouvoir la recherche scientifique dans le milieu hospitalo-universitaire.

Le rôle actif de la REMAO dans le processus d’intégration et du développement durable de nos pays n’est plus à démontrer car parmi la panoplie d’activités qui se déroulent à chaque session annuelle de l’organisation, des thèmes scientifiques sont débattus dans un environnement de convivialité pour pousser loin des possibilités de restauration et de mise à jour du domaine à l’honneur dans notre sous-region.

+ Quelques anciennes editions 

L’Etat de couverture Sanitaire après 50 ans d’indépendance des pays de l’Afrique de l’Ouest est à titre illustratif, le sujet emblématique qui ouvra le bal des 9emes conférences scientifiques du REMAO à Bamako.

– REMAO 2013 à Niamey

Pendant 10 jours les futurs acteurs de la santé, se sont retrouvés à Niamey au Niger, en 2013 afin de réfléchir face aux défis à relever, le tout dans un cadre de concertation, de dialogue mais surtout d’innovation avec pour cheval de bataille : la santé, la culture, le sport.

– REMAO 2015

Lors des activités scientifiques de 2015, plusieurs ateliers annexes ont été ouverts. Des caravanes ont été organisées pour instruire la population locale. Le volet innovation  n’a pas été mis en marge car, cette année même, à vu le jour, le jeu j’épelle ma médecine, fièrement accueilli de tous.

– REMAO 2016 et 2017 : 14e édition  à Dakar et 15e édition à Bamako

En 2016, les Dakarois se sont retrouvés avec la lourde et digne responsabilité d’organiser la 14ème session annuelle du réseau. À la fin de cette retrouvaille scientifiquement et culturellement riche en couleurs, la première place du nombre de prix fit glorieusement arraché par la branche malienne que dirigeait Sanochi Traoré. Sans ménagement de joie et reconnaissant ce mérite à sa juste valeur l’exploit de ses étudiants, M. Seydou Doumbia, le Doyen de la Faculté de médecine et d’Odontostomatologie permit un REMAO_Bamako 2017. L’édition de Bamako, sera marquée par une assise scientifique et culturelles, comme c’est le cas à chaque année impaire, mais également un éventails de foras et d’ateliers portant sur quelques points clés de l’innovation.

– REMAO 2018 : 16e édition à Conakry

 

Un programme de Stage Clinique et de Recherche prévu pour 24 participants c’est à dire, 3 personnes par pays, toute entités confondues, à été intégré dans le calendrier des activités de l’organisation en 2018. Ainsi,du 1er Août au 1er Septembre de cette année, le Togo accueilli à bras ouverts, logea, instruis , ces 24 curieux et motivés venus de différentes couches de la sous-région. Enjeux et prises en charge des fissures obstétricales: c’est le thème autour duquel chaque tête essaya de trouver une approche au cours de la 1ere journée de communication de la session annuelle de 2018, le 2 Novembre.

Déjà avant le 08 Octobre de cette même année , Les réseaux sociaux ont de même servi à avoir un aperçu sur les exploits du REMAO en impliquant les rémaoistes dans le processus de réforme des statuts et règlements intérieurs. Une excursion suivie d’un dîné de gala clôturèrent les cérémonies.

+ Le Bénin à l’honneur 

En 2019, c’est avec honneur que le REMAO de l’ex Dahomey imbibera ses collègues sous régionaux dans sa culture, tentera de hisser très haut son drapeau lors des jeux sportifs, et partagera ses connaissances scientifiques autour du thème mis à table. #ViveREMAO #ViveCotonou2019.

 

Louis DOSSOU (article hébergé)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *