Top 11 des inventions et découvertes dus au hasard!!

Temps de lecture : 9 min

L’homme a de tout temps essayé d’améliorer ses conditions de vies. Notamment en  inventant des outils et technologies pour gagner du temps et s’assurer un certain confort. L’impact de ces différentes découvertes et inventions au fil du temps n’est plus à démontrer.

Ces Inventions  sont  devenues indispensables que l’on parte du feu en passant par l’antibiotique et même l’ordinateur. La plupart de ces découvertes a nécessité des mois voire des années de recherche. Cependant  bon nombres d’entre elles  aurait pu ne pas exister, car ont été faites par sérendipité  que ce soit par accident ou par un concours de circonstances.

Découvrons ensemble 11 inventions incroyables que nous devons au hasard.

11- Le Viagra en 1996 par les laboratoires Pfizer.

Le viagra a été une découverte révolutionnaire, même si elle est encore tabou dans nos contrées. Il a aidé à régler  l’un des problèmes les plus dérangeants des hommes: Les dysfonctionnements érectiles.

Cependant cette découverte aurait pu ne jamais voir le jour. Au début, les scientifiques des laboratoires Pfizer avaient créé ce médicament pour soigner l’angine de poitrine. Mais la molécule utilisée provoquait un effet secondaire plutôt intéressant : une érection. Il n’a pas fallu attendre longtemps pour qu’ils comprennent qu’ils venaient d’inventer un médicament revolutionnaire. Le Viagra est apparu sur le marché européen en 1999. Dix ans après, les laboratoires Pfizer récoltaient deux milliards de dollars grâce à cette petite pilule bleue. Une sérendipité très lucrative.

     10 – La dynamite en 1866 par Alfred Nobel 

 La dynamite est un explosif qui a été très utilisée dans l’industrie minière. Elle a été fabriquée par Alfred Nobel. En effet ce dernier possédait une usine de nitroglycérine. Il travaillait alors sur une formule pour rendre la nitroglycérine plus stable car elle était connue pour sauter au hasard (son frère en est mort). Il fit tomber malencontreusement un flacon de nitro qui s’infiltra dans de la sciure, et n’explosa pas. Plus tard, il affinera sa recette et cet explosif enveloppé de papier sous forme de bâtonnet sera baptisé « dynamite ». Enfin il le breveta  en 1867. Cette invention lui rapporta une petite fortune qui a permis la création des prix Nobel. Une sérendipité explosive !!

09- La vulcanisation du caoutchouc par Charles Goodyear.

La vulcanisation est un procédé utilisé jusqu’à ce jour. Elle  a permis des avancées non négligeables sur le plan automobile et aéronautique.

On le doit à un américain Charles Goodyear qui le découvrit  par mégarde. En effet il posa  un morceau de latex recouvert de fleur de soufre sur un poêle à charbon. Le produit finit par s’enflammer. Dépité par sa maladresse, il jette le résultat par la fenêtre dans la neige. Au matin, ramassant l’objet, il constate que le matériau possède une grande élasticité. La vulcanisation consiste donc à cuire du caoutchouc naturel (issu du latex) avec du soufre. Celui-ci devient alors le caoutchouc que nous connaissons, plus tenace, plus résistant à l’abrasion, plus élastique. Il devient aussi moins sensible à la température, imperméable aux gaz et fortement résistant aux produits chimiques et au courant électrique

 08- Le micro-ondes par Percy Spencer en 1945

Si aujourd’hui vous pouvez facilement réchauffer vos repas à tout moment vous le devez à Percy spencer. Il s’agit d’un ingénieur américain qui travaillait chez Raytheon une entreprise fournissant l’armée en radar. En effet, c’est au cours d’essais menés sur un nouveau type de magnétron (tubes électroniques équipant les radars) en 1945 qu’une barre chocolatée vient à fondre dans sa poche. Pressentant qu’il s’agissait d’un effet secondaire des ondes dégagées par le tube électronique, il renouvelle l’expérience avec du maïs et un œuf. Ainsi ,il mit en évidence la production de chaleur sous l’effet des micro-ondes. Poursuivant ses travaux, Percy Spencer parvient à mettre au point en 1946 le Radarange, un four industriel fonctionnant sur le principe de l’agitation des molécules d’eau. Il dépose en octobre 1950 un brevet concernant ce traitement des denrées alimentaires par l’effet des ondes électromagnétiques. Une chaude sérenditité.

07-stéthoscope par  Laennec en 1816

Le stéthoscope est l’outil le plus banal et le plus commun à tout médecin au point même de devenir le signe distinctif de base. Sa découverte vient de Laennec.

Appelé au chevet d’une jeune malade, il eut l’idée pour éviter de choquer sa pudeur en appliquant directement son oreille sur sa poitrine (comme il le faisait habituellement pour ausculter ses patients) de faire un rouleau d’une feuille de papier dont il appliqua une des extrémités sur la poitrine de sa patiente. Il fut aussitôt surpris d’entendre distinctement les battements du cœur à l’autre extrémité. Ainsi Le stéthoscope était né.

06- Découverte des bactéries  par Antoni van Leeuwenhoek en 1674

Les bactéries sont des êtres microscopiques dont certaines espèces pathogènes peuvent causer des maladies (fièvre typhoïde, tuberculose etc. ). Nous n’aurions peut-être jamais pu les étudier sans l’aide de Antoni. En effet Il fut le premier à voir et à décrire des protozoaires et des spermatozoïdes. Toutefois, il n’était pas biologiste, pharmacien, médecin ou membre du corps médical. C’était plutot un marchand de tissus. Dans le but de juger de la qualité des étoffes, il avait besoin de loupes. Peu à peu, il fabriqua donc des lentilles qui grossissaient de plus en plus. En Hollande, il polit des lentilles au point d’avoir des résultats extraordinaires. Par chance, il vit des organismes vivants minuscules « nager » derrière sa lentille. Grossissant de 300 à 500 fois, il put voir et décrire des algues microscopiques et des protozoaires.

05- Le phonographe en 1877 par Thomas Edison.

Le phonographe est l’ancêtre des enregistreurs. C’est une invention que nous devons à thomas Edison. En effet ce dernier cherchait à améliorer le transmetteur de son télégraphe quand il remarqua que le mouvement du ruban de papier dans celui-ci produisait un bruit ressemblant à des mots. Il expérimenta aussitôt sur un cylindre recouvert d’une feuille d’étain. À sa surprise, le cylindre enregistra son message « Mary had a little lamb ». Le premier enregistreur était né.  

       Ecoutez le plus ancien enregistrement connu de la voix d’un           etre humain.

04- Les rayons X en 1985 par Wilhelm Röntgen.

PREMIERE IMAGE PAR RAYON X-Main de la femme de RONTGEN
PREMIERE IMAGE PAR RAYON X-Main de la femme de RONTGEN

Les rayons x sont une forme de rayonnement électromagnétiques à haute fréquence constitués de photons. Ils sont utiles notamment en radiographie pour le diagnostic de différentes affections. Wilhelm les découvre lors de ses expériences sur les propriétés de faisceaux d’électrons, à l’université de Wurtzbourg (Allemagne), qu’un tube de Crookes émet un rayonnement.Par la suite  Röntgen les baptise : « rayons X ». Ils ont par exemple  le pouvoir de traverser un papier opaque enveloppant le tube de Crookes et font scintiller un écran fluorescent situé sur une table voisine. En éclairant la main de son épouse par ses rayons, il observe en arrière-plan, l’image nette de ses os et de son alliance. Ainsi, les rayons X traversent la peau et la chair sans dommage, mais ils sont arrêtés par les os et le métal. Sa découverte lui valut finalement le prix Nobel de physique.

03-Daguerréotype en 1839 par Louis Daguerre.

Daguereutype de Henri DUFOUR
Daguereutype de Henri DUFOUR

Le daguerréotype est un procède photographique. On peut dire que c’est le premier procédé ayant permis d’avoir des photos durables. On le doit a louis Daguerre.

 Au début de ses expériences, les clichés de Daguerre étaient très pâles et disparaissaient au bout de quelques heures. Un jour, il rangea une des plaques d’exposition dans un placard. C’est plusieurs jours plus tard, en la cherchant, qu’ il se rappela l’endroit et demeura surpris du changement sur la plaque. L’image s’était intensifiée. Cherchant donc à comprendre le processus, Il s’interrogea si les assiettes dans le placard avaient un effet, de par leur composition et leur revêtement chimique. Il retenta l’expérience en enlevant une à une les assiettes jusqu’à la dernière. Même vide, le vaisselier fonctionnait encore. Finalement Il remarqua quelques taches de mercure sur l’étagère, et comprit que c’était la vapeur de mercure qui était à l’origine de l’intensification de l’image.

02-l’anesthésie en 1844 par Horace wells

L”anesthésie parait aujourd’hui indispensable pour toute opération chirurgicale. Neanmoins il faut bien se rendre compte qu’elle n’a pas toujours existé. C’est en 1844 que le concept vient à l’esprit d’un scientifique et d’une façon assez insolite. Effectivement, c’est en observant une personne tomber accidentellement, après avoir inhalé du protoxyde d’azote, également connu sous le surnom de “gaz hilarant », que le dentiste Horace Wells a remarqué ses propriétés anesthésiantes. En effet malgré qu’il se soit blesse la personne déclara  ne pas avoir mal du tout ! Il n’en fallait pas plus pour piquer la curiosité du spécialiste qui a ensuite enchainé les tests et commença a l’utiliser pour extraire les dents.

01-antibiotique 1928  par Alexander Fleming

Inutile de parler de l’importance des antibiotiques. Depuis leur découverte les antibiotiques ont sauvé des millions de vie et continuent de le faire. C’est En revenant de vacances le 3 septembre 1928, que Alexander Fleming retrouve dans son labo les boîtes de Petri où il faisait pousser des cultures de staphylocoques et se rend alors compte que ses boîtes sont envahies par des colonies de moisissures blanchâtres. Après analyse, il découvre qu’il s’agit des souches d’un champignon microscopique, le penicillium notatum, sur lequel bosse son voisin de labo. Mais en y regardant d’encore plus près, il se rend compte qu’il y a autour des moisissures, une zone épargnée où aucun staphylocoque n’a poussé. Il émet alors l’hypothèse d’une substance antibactérienne sécrétée par le champignon qu’il baptise pénicilline.

Meme si ces inventions sont dues au hasard nous nous devons de feliciter le genie de ces protagonistes. effectivement sans cela ils n’auraient jamais  pu  saisir l’importance de leur decouverte et  l’humanité n’aurait donc pas pu  beneficier de ces avancées notables. Ces inventions bien que fruit du hasard sont aussi à mettre à l’actif surtout de la perspicacité de ces inventeurs .

Quelle(s) invention(s) vous ont  le plus surpris voudriez vous continuer la liste ? laissez nous un commentaire 

Sources

html[archive]

Ranganath Nayak & John Ketteringham, « Mais c’est de la magie noire ! L’apparition du four à micro-ondes », dans : 12 idées de génie auxquelles personne ne croyait, First, 1987, p. 236-268. Traduit de : (en) Breakthroughs!, Rawson Associates, 1986.

http://web.mit.edu/invent/iow/coover.html [archive]

http://inventors.about.com/od/sstartinventions/a/Scotchgard.htm [archive]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *