Danse urbaine Devenez un(e) pro du twerk

Temps de lecture : 5 min

Alors alors, pour celles (et ceux) qui ont osé cliquer sur le lien, félicitations! Vous avez le premier ingrédient pour savoir twerker: la volonté. Et c’est le plus important avant tout-Enfin si, il faut avoir un minimum de potentiel fessier aussi. Nan je rigole.. Bref, en ces temps de “quarantaine” mondiale, il faut bien trouver de quoi s’occuper. Alors pourquoi pas apprendre à danser..? Merci BeBlog!

Comme je disais plus haut, le plus important pour savoir twerker, c’est déjà de le vouloir. Comme avec toute chose d’ailleurs. L’autre étape, c’est de savoir dans quoi vous vous lancez.

  • D’où, savoir ce que c’est que le twerk.
    Le twerk est une danse où la personne bouge son corps, ou plus précisément secoue les hanches et les fesses dans un mouvement de va-et-vient. “. D’autres définitions ajoutent “en étant accroupi(e)” mais j’ai un peu de mal avec parce-qu’il y a tant et tant de façons de twerker. Le terme est issu de l’association de deux mots “twist” et “jerk” qui sont les deux danses dont le twerk s’inspire. Mais depuis, le phénomène s’est complètement individualisé avec sa propre “identité”.
    Il est vrai que c’est depuis la fameuse prestation de Miley Cyrus en 2013 et le LEGENDAIRE clip de Nicki Minaj (essayez de deviner lequel en commentaires;-)) en 2014 que cette danse s’est largement vulgarisée mais on lui associe des origines beaucoup plus lointaines. Notamment le “Bounce”, danse populaire en Nouvelle-Orléans et dans les ghettos US. Il est ensuite popularisé dans les années 90 par le milieu du hip-hop américain jusqu’à ce qu’on en connaît aujourd’hui.
    Après, on peut dire ce qu’on veut, moi je défends que c’est DJ Mix qui a inventé les bases du twerk 😀 (qui se souvient du bobaraba?)
  • Comment ça se danse?
    Le twerk est devenu un type de danse à part entière et non plus seulement une improvisation de mouvements de hanches au cours d’une soirée. Il existe plusieurs variantes allant du twerk classique (shake twerk) au wall twerk comme il y a plusieurs niveaux de twerking. Evidemment, je ne pourrai pas faire ici une liste exhaustive de tous les twerks moves mais je peux parler de ceux que je trouve les plus intéressants.
    -Le shake twerk
    Le plus populaire et le plus facile à exécuter. Il s’agit de se mettre en position de squat, les mains posées sur vos genoux et de faire “tiper” vos fesses comme une balle de basket.
    – Le wall twerkWall twerk
    Vous pouvez aisément le deviner, le principe est de danser contre un mur (ça tombe bien, il y en a quatre autour de vous. Haha, vous avez saisi?). Les mêmes mouvements sont reproduits mais avec les pieds appuyés contre le mur, la tête en bas. Bref, il faut avoir de l’équilibre…et de la mousse sur le sol. Lol.
    -Le ground twerk

    Ground twerk
    Ground twerk

    Il se danse…on the ground bien-sûr. Les mains (et le genoux, pourquoi pas) sont posées au sol pendant que “what mama gave you” est en train de vibrer et bouger dans tous les sens. Personnellement je trouve que le rendu est meilleur mais chacun ses goûts.
    Après, il y a un million (littéralement) de manières de danser, il suffirait que vous tapiez “twerk” dans Google.

  • Déculpabilisez!Twerk et sport
    Personne ne vous regarde de toute façon, vous êtes chez vous (C’est sérieux, #RestezChezVous). MDR. C’est important, parce-que oui, en effet, le twerk est (malheureusement?) très mal perçu surtout dans nos sociétés africaines. Elle est associée à la sexualité (Ah là là, beurk), la sensualité et au vulgaire dans toute sa splendeur. Rien que du négatif. Il n’y a qu’à voir la tête de nos mamans devant un clip d’Olamide.:-D
    Mais moi, mon petit doigt de féministe me dit que c’est juste une danse comme une autre et que vous n’êtes pas responsable de ce que ça peut susciter dans la tête des gens (pervers) autour de vous. Elle permet de vous exprimer, de vous dépenser (On dirait pas mais c’est épuisant), de vous occuper, et pourquoi pas d’avoir confiance en vous. Et, aussi, n’ayons pas honte, de pimenter votre vie d’intérieur;-). De plus, saviez-vous que dans certains pays, c’était tout simplement culturel? A la même hauteur que le Zinli ici en fait.
    En gros, ne vous préoccupez pas de l’avis des autres. Ceux qui trouvent ça mauvais ont leurs raisons. Mais vous, vous êtes venus ici poussés par la volonté, c’est ce qu’on avait dit non? En plus vous ne faîtes de mal à personne alors on passe à la suite.
    Maintenant, je ne vous conseillerais pas trop d’aller danser ça en boîte de nuit ou dans un bar, vous savez pourquoi? Bah tout simplement parce-que ces endroits sont censés être fermés et qui si on vous y attrape, vous irez en prison. MDR.
  • Allez sur YouTube.
    Nastya Nass twerking
    Nastya Nass twerking

    Vous connaissez le dicton: “Si tu veux apprendre quelque chose, YouTube-le”. Il y a pleins, pleins mais alors PLEINS de tutoriels sur Youtube pour apprendre à twerker. De toutes les manières possibles. Il suffit de choisir. Mais comme je suis gentille, je vais circonscrire un peu vos recherches. Si vous voulez apprendre des meilleures, cherchez plutôt les vidéos de Nastya Nass: LA reine du twerk mondial selon moi. Et à défaut de pouvoir suivre ses cours, vous pouvez regarder ses vidéos ou la suivre sur les réseaux pour mieux puiser à sa source.

  • Oubliez les préjugésMiley Cyrus et Robin Thicke
    Non, il ne faut pas forcément un gros c** pour danser. Bon oui, le rendu peut être meilleur mais ce n’est pas indispensable.
    Twerker ne fait pas de vous une vilaine fille ou un gay (encore que, quel mal il y a à l’être?), ni une personne de peu de moralité. ça fait juste de vous quelqu’un qui twerke.
  • Mettez la musique.Bounce Plies

Et à fond, s’il vous plaît. Parce-qu’il faut pouvoir suivre le rythme des basses. Et aussi parce-que c’est plus fun ainsi. Mais attention à ne pas déranger les voisins. Il faut tout faire dans le respect des autres. Et comme propositions de musique (toujours parce-que je suis gentille…de rien), Tyga fait ce qu’il y a de mieux dans le style “twerk songs”. Il y a aussi la musique caribéenne ou l’afrobeat. Mais en réalité, on peut twerker sur tout. Il suffit de se laisser aller.

Voili voilou. Je vous avas dit que vous sauriez le faire à la fin de cet article. Et si vous trouvez que non, entrainez-vous. Practice makes perfect. Entraînez-vous, transpirez, buvez de l’eau et Restez Chez Vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *