Il était une fois AVLEKETE EPISODE XI

Temps de lecture : 8 min

Il était une fois, AVLEKETE épisode XI. C’était le Samedi 23 Novembre que l’équipe de KUNDA’S TALENTS a donné rendez-vous aux curieux. Un rendez-vous galant dont les fruits ont tenu la promesse des fleurs. Une journée remplie d’émotions, de joie, de convivialité, de peur et surtout d’espérance. Je nous invite à revivre ces moments d’amour entre de parfaits inconnus à travers ces lignes.

+ Le mal de mer, n’a rien empêché………….

Nous étions tous émus au départ. La découverte d’un nouveau paysage, de nouveaux visages, d’une nouvelle histoire était l’objectif. Aux alentours de 8h, on était tous dépêchés à l’embarcadère d’Avlékété. La surprise était à son apogée. Il fallait traverser dans une barque artisanale écolo, les quelques 500m qui séparaient Pahou d’Avlékété. La peur était à son comble. Néanmoins, l’organisation avait tout prévue. Des gilets de sauvetages entraient dans la danse pour anesthésier la peur des participants. Ainsi, à la queue leu leu,t nous entrions dans la barque et sans mauvaise surprise nous en ressortions une dizaine de minutes plus tard. Une joie immense, nous traversa tous. Puisqu’en effet

on venait de vaincre notre peur en contemplant à bord d’une barque écolo la nature : Avlékété venait de nous dire bienvenue…. Cliquez pour tweeter

+Un accueil chaleureux……………

A notre descente sur l’autre rive, on touchait enfin la terre, la terre d’Avlékété. La vue de l’Eglise nous édifia et réconforta beaucoup d’entre nous. Des enfants au sourire d’anges nous réchauffaient le cœur. Des femmes qui dans le train-train de leur routine, ne manquaient pas de répondre à nos salutations avec une joie de vivre très contagieuse.

Alors très tôt on était plus à Avlékété l’inconnu, on était chez nous, à Avlékété notre nouvelle terre. Cliquez pour tweeter

+Un village avec plein de surprises…….

Entre les chuchotements, les rires, les observations, les flashs de l’éminent photographe du jour, le rassemblement devant l’Eglise se passait à merveille. Le départ pour la visite guidé avait commencé avec le top du CEO de KUNDA’S TALENTS. Alors sous la supervision du jeune guide, nous avions visité le village.

Entre, les allées, les enfants, les rencontres des autochtones sur notre chemin, la visite était belle et bien agréable. Ainsi, nous avions fait la découverte du centre de distraction des jeunes, de la maison du chef village, des lieux de cultes endogènes, du Pont Avlékété, de l’Ecole Primaire, du Campement des étrangers visiteurs, du Centre de Santé, du Commissariat, et aussi de la belle vue sur la plage. Malgré le chaud soleil, nous avions marché cœur joie, dans une ambiance bonne famille dans les pas de notre guide du jour. D’ailleurs Lui-même l’avait dit dès le début : « suivez-moi bêtement », rire……

Au cours de ces heures de marche, nous avions été séduits par l’automatisme d’une maman, qui sans se faire prier nous a relaté l’histoire du village : c’était émouvant. Aussi, sur le pont d’Avlékété, grande était notre admiration devant l’écosystème des mangroves. Ces arbres aquatiques redonnent vie à tout l’écosystème. Juste avec leur existence, la lagune renaît avec la prolifération des espèces aquatiques.

Aujoud’hui, ces arbres aquatiques sont protégés par la population, pour la sauvegarde de l’environnement : un Avlékété écolo. Cliquez pour tweeter

+Une belle histoire qui cache des larmes….

Notre découverte a aussi porté sur les tâches d’encre que porte la belle Avlékété.

Nos yeux et notre cœur ont saigné au constat de l’absence de Collège d’Enseignement Général au sein du village. Cliquez pour tweeter

En effet, les jeunes enfants après l’obtention de leur certificat d’Etude Primaire, sont obligés de se rabattre sur Pahou pour continuer les études. C’est donc dans de rudes et douloureuses conditions qu’ils le font. La routine est de se réveiller tôt vers 4h. Ensuite traverser la lagune pour maintenant commencer la marche pour le Collège de Pahou. Le soir revenir aux environs de 22h, et reprendre donc très tôt à 4h.

Ainsi de suite jusqu’au Samedi, jusqu’au Baccalauréat pour les plus téméraires. Ajouter à cela, les conditions financières qui font défauts, avec des enfants qui se débrouillent avec ou sans parents vivant. C’est le prix à payer pour se retrouver finalement au chômage, triste vie.….

Devant une pareille situation, nos cœurs saignaient et se fondaient en désolation immense. Cliquez pour tweeter

Malgré tous les appels des voix autorisées d’Avlékété, rien n’y fit. Le constat est amer. En attendant une réaction, nous nous sommes évadés dans la belle vue de la plage, qui nous ouvrait ses longs bras de sables et de cocotiers.

+Et l’océan atlantique nous ouvra ses portes : une merveilleuse vue…

La vue des cocotiers de loin était comme la vue d’une oasis dans le désert. Bras dans bras, main dans main, (pied dans pied, mdr…) on marchait tout joyeux vers le beau paysage. Arrivé sur les lieux, on étalait nos corps pour les décharger de la fatigue. Après ce répit, les activités reprenaient de plus belles. Une méthode de présentation assez particulière, fut adoptée pour marquer les esprits et les cœurs. Les uns après les autres, nous avions tous passé notre tour.

C’était fascinant de découvrir à la fois, l’identité, la passion et la folie des gens. Cliquez pour tweeter

 

+ Des échanges, de nouvelles rencontres….

Cette merveilleuse méthode de présentation nous a permis de mieux nous connaitre. Des échanges ont donc eu lieu entre nous.

Un réseau fut créé. C’est ainsi, que des projets de visites du Parc Pendjari ont été planifiés par exemple. Cliquez pour tweeter

En outre, les partenaires sur le projet ont été mis en lumière et plébiscités. Par ailleurs, toutes ces échanges ont accentué la colère de dame faim qui sans plus tarder fut calmée.

+ Surtout de la bonne bouffe………

Toutes ces heures passées à découvrir l’utile ont donné naissance à l’agréable qu’est la bouffe. Ainsi, sans plus tarder, l’équipe dirigeante a mis les petits plats dans nos mains. Mais malgré leur petitesse, ils avaient de la grandeur en leur sein. Déjà dévorés avec les yeux, nos bouches n’ont fait qu’obéir au régale que nous a offert l’équipe de KUNDA’S TALENTS et ses partenaires. Outre ce beau plat ( de …..et de…..mdr), l’équipe organisatrice avait réservé le bon vin pour la fin. Croyez-moi au mot, nous avions pris du vrai bon vin de chez nous.

Le chakpalo national à fait fureur et des victimes. Tout le monde en demandait et en redemandait. Cliquez pour tweeter

Cette partie bouffe de la journée avait été à la hauteur des attentes.

+Une ambiance de folie…………

Après cette partie de bouffe, c’était quartier libre. Ainsi, les uns étaient sur les bords de la plage, les autres étaient sous les cocotiers. Ces cocotiers témoins de nos folies du jour seraient marqués à jamais, c’est sûr. En effet, nous avions joué à plusieurs jeux. D’aucuns occupés au jeu de dames, les amoureux au ludo, d’autres au scrabble et à bien d’autres jeux intéressants.

Le bonheur était à son comble quand dans une cacophonie bien organisée, deux camps de but prenaient corps avec plusieurs équipes. Cliquez pour tweeter

Le ballon rond tonna à Avlékété. De gauche à droite le ballon circulait et faisait la joie des joueurs et joueuses. La nature nous avait fait grâce d’avoir avec nous deux footballeuses professionnelles. Elles ont laissé libre cour à leur passion, et ont accrochés les crampons avec les garçons : c’était juste beau.

+Des actions futurs pour Avlékété……….

Tout ceci n’aurait pas de sens si cette joie de vivre n’était pas transmise à nos hôtes. C’est ainsi que Ecolo Happy par la voix féminine d’Oboubey, nous entraina dans des réflexions utiles. Tour à tour donc, chacun exprima ses futures actions pour le village d’Avlékété. Ces actions ainsi émises pourraient trouver échos pour réalisation puisque comme on le dit : Mens Agitat Molem. Le village d’Avlékété en a besoin pour trouver une plus grande joie de vivre. Beaucoup de besoin sont à satisfaire avec l’arrivée d’un Collège en premier.

Nous espérons donc qu’un regard futur sera porté sur ce village qui regorge de beauté et qui mérite donc des actions positives. Cliquez pour tweeter

+Un départ plutôt dans la joie…………

Aux environs de 16h, le monde de la routine nous appelait à lui à travers la voix de l’équipe dirigeante. Nous obéissions alors sans mot dire. Dans un presque silence nous avions marché vers l’embarcadère de la lagune.

Nous avions fait le chemin retour avec la joie au cœur. Cliquez pour tweeter

Une joie au cœur que nous devons à KUNDA’S TALENTS et ses partenaires.

Après plusieurs voyages d’aller-retour, nous avions tous traversé la lagune, sous le regard bienveillant du chef village.Tout au long de notre court séjour, il était là à nos côtés, comme un père qui nous protégeait. C’est donc avec tristesse au visage qu’il nous a raccompagné à la porte de sa tanière.

Le séjour à AVLEKETE a été une expérience fantastique. Ce fut une journée simple mais remplie d’émotions et de joie. Cliquez pour tweeter

C’est justement les choses simples qui sont les plus extraordinaires et seuls les savants parviennent à le voir. Tout le mérite revient à KUNDA’S TALENTS et ses partenaires. Ils ont su réunir l’utile et l’agréable pour la réalisation de ce rêve : découvrir AVLEKETE. Alors, que plusieurs autres AVLEKETE se suivent pour le bonheur des participants.

Mais de toute façon, il est impossible certaines fois de contenir le fleuve de la vie, ce qui doit sera. Cliquez pour tweeter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *