Efficacité des racines du Moringa oleifera dans la santé : A propos d’une thèse

Temps de lecture : 6 min

Quand je suis entrée en médecine, je me souviens que j’avais envie de révolutionner le monde et avoir un prix Nobel (on le voulait tous, MDR). Je pensais que je serais le premier médecin à traiter par les plantes et les tisanes (déjà je devais pas faire médecine mais plutôt pharmacie donc mal parti. LOL): en fait c’était un gros mélange d’imagination trop fertile et de naiveté. XD. Au fil des années, le contenu des cours (et l’opinion scientifique générale fortement imprimée de la touche occidentale) a créé pas mal de désillusions et conduit au conformisme.

Alors quand j’ai lu cette thèse la semaine dernière du Dr DOSSOU-YOVO Roussaint, j’ai eu une petite lueur que je tenais à partager.

Homéopathie ou phytothérapie?

L’homéopathie est une pratique “pseudo-scientifique” de médecine alternative inventée par Samuel Hahnemann en 1796. S’agissant des produits proposés, ce sont plutôt généralement des formes galéniques classiques de médicaments (comprimés, gélules) et dont l’efficacité n’est pas toujours admise.

La phytothérapie en revanche, c’est le traitement fondé sur l’utilisation des extraits de plantes et de principes actifs naturels…et dont l’efficacité a souvent été rejetée. Pourtant, vous et moi savons que ça peut marcher. Evidemment, médicalement, je ne peux me permettre de faire référence au “La fin de la prostate” ou “Hémorroïdes plus” qu’on voit dans la rue ou qu’on voyait à la télé. MDR. Mais plutôt aux vertus empiriques reconnues à certaines plantes: le jus de citron pour la constipation, les oranges pour les vitamines C(oui, la phytothérapie, ce ne sont pas forcément des mixtures bizarres), l’oignon pour la pousse des cheveux.

Bref, on connaît tous plein de petits remèdes qui fonctionnent mais qui ne sont renseignés nulle part et c’est dommage.

Le moringa: un exemple concret

Qui n’a pas déjà entendu parler du Moringa Oleifera dans le soulagement d’un mal X? En fait, nous tous. Parce-qu’effectivement c’est une plante qui a beaucoup de vertus. Depuis ses graines, à ses feuilles en passant par la poudre des racines, tous utilisés de différentes manières. L’une d’entre elles a justement été testée lors d’une expérience au CNHU-HKM, dans l’unité de rhumatologie, par le Dr Roussaint DOSSOU-YOVO.

Cette étude a pour but d’évaluer l’efficacité et l’innocuité du cataplasme à base de poudre de racines du Moringa oleifera administré dans la gonarthrose symptomatique.

Dr DOSSOU-YOVO Roussaint

“Il s’agissait d’une étude randomisée, en double aveugle, contrôlée contre placébo et contre traitement médicamenteux usuel en ouvert, menée dans le service de rhumatologie du CNHU-HKM de Cotonou sur la période de 08 mois, afin d’évaluer l’efficacité du cataplasme à base de poudre de racines du Moringa oleifera. Les critères de jugement étaient basés sur le calcul de la taille de l’effet pour l’EVA et l’IL à J3, J15, J30, J60, J90 ; la durée moyenne de réapparition de la douleur. Les données ont été recueillies à l’aide de fiches d’enquête, ont été traitées l’aide du logiciel Epi-info 7.2.1.0 et analysées grâce au test de Student.”

BREF, C’ETAIT UNE ETUDE SERIEUSE SANS AUCUN DOUTE. Ayant mené à la conclusion que le Moringa avait effectivement un effet sur les douleurs de genoux de nos grand-mères. En effet, l’utilisation de cette méthode a permis non seulement de traiter dans l’instant la douleur, mais aussi de limiter sa réapparition sur trois mois. Ce qui n’est que rarement obtenu dans les traitements classiques.

Les prémices d’une grande aventure de médecine africaine?

Avec la crise de Coronavirus, nous nous sommes à nos cœurs perdus, rendu compte des limites de la médecine dite moderne. Et dans le désespoir, toutes les médecines oubliées ont été mises à contribution (au point d’en revenir à la chloroquine!). Ne serait-ce pas la preuve qu’il est temps de nous pencher avec plus de sérieux sur de nouvelles méthodes. Qui plus est, seront plus respectueuses de la nature? La bonne nouvelle est que le traitement est désormais disponible au CNHU -HKM , lieu de réalisation de la thèse.

Nous savons tous que notre chère Afrique regorge de ressources. Que nous devons apprendre à utiliser (quand elles marchent vraiment. Primum non nocere!) au lieu de laisser d’autres les rentabiliser à notre place? Plusieurs médecins s’en sont déjà rendu compte (clin d’œil à une dame que j’admire, le Dr Anicette CAKPO) mais l’auteur de cette thèse doit être le premier à avoir pris le temps de l’étudier. Et ainsi, donner une place scientifique à nos travaux. Peut-être que je serai la prochaine, vous voulez?

Alors voilà, même si je suis très jalouse qu’il ait pu concrétiser mon idée avant moi (XD), je tenais à vous parler de cette brillante initiative. Notre médecine a de la valeur et il va falloir faire plus que juste le dire pour le faire accepter.

PS: Vous auriez envie de lire la thèse en entier? Dites-le en commentaires . En attendant en voici le résumé complet.

Etude de l’efficacité des racines du Moringa oleifera dans le traitement symptomatique de la gonarthrose en milieu hospitalier au CNHU-HKM de Cotonou..

Cette étude a été réalisé par dr DOSSOU-YOVO Roussaint pour la soutenance de sa thèse de doctorat en médecine en 2020.

3 commentaires sur “Efficacité des racines du Moringa oleifera dans la santé : A propos d’une thèse”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *